Influencer le taux d’ouverture de vos mails

Posté par Fanny Lotzer  le 16/01/20 17:11

ouverture mail

Photo by sue hughes on Unsplash

 

Nous vous avons parlé des statistiques dans l'emailing et des taux à surveiller afin de voir si votre campagne peut être améliorée. Parmi ces métriques, un des taux qui attirent l’attention des marketeurs est le taux d’ouverture. Souvent considéré comme trop bas par les chefs de projets, il est possible de changer quelques éléments pour le booster

Tout d’abord, il faut distinguer les emails transactionnels des emails marketing. Les emails transactionnels sont de manière générale bien plus ouverts que les emails marketing. 

Il s’agit ici de confirmation d’inscription, de récapitulatif de commande, d’information de livraison. Certains abonnés n’ouvrent pas toujours ce type d’email. Cela peut-être tout à fait normal car l’objet bien défini peut contenir assez d’information pour que le destinataire ne juge pas nécessaire d’ouvrir son courriel, par exemple, “merci pour votre inscription”. 

Concentrons-nous donc sur les emails marketing. Ce sont les emails promotionnels, informatifs, les newsletters par exemple. Pour ce type de communication, plusieurs éléments vont jouer sur le taux d’ouverture. Alors comment le booster ? Quelles sont les astuces à utiliser ? 

 

Petit tour d’horizon des best practices afin de booster votre taux d'ouverture :

1. Pensez mobile First ! 


Mettez-vous à la place de vos lecteurs et souvenez-vous qu’environ 60% des professionnels consultent leurs emails sur mobile. Il faut donc que votre email soit clair et précis dès la réception dans la boîte mail. Voilà ce que voient vos lecteurs avant d’ouvrir : 

  1. Un nom d’expéditeur 
  2. L’objet 
  3. Le pre-header 

Il faut donc que ces trois éléments leur donnent envie de lire. Dans la suite de notre articles, vous trouverez nos conseils pour chacune de ces sections. Pour vérifier comment vont s’afficher ces éléments sur les mobiles, vous pouvez consulter ce lien : https://zurb.com/playground/testsubject  



2. Un objet court et percutant 

L’objet est visible depuis la boîte de réception, c’est le premier élément qui va influer sur le taux d’ouverture. Pour être incitatif, il doit être clair, percutant et attiser la curiosité du contact en donnant des indices sur ce qu’il va trouver comme contenu dans votre email. Il est conseillé d’avoir un objet de moins de 50 caractères afin que la totalité de l’objet soit visible depuis la boîte de réception sur mobile.  

Pour tester l’efficacité de votre objet, vous pouvez utiliser des sites dédiés à cet usage : 

 

3. L’A/B Testing 

Si vous n’arrivez pas à vous décider entre deux objets, soumettez-les à un A/B test : deux versions d’un même email avec uniquement un objet différent envoyées à un panel de votre base. L’email qui obtient le meilleur taux d’ouverture est celui dont l’objet est a priori le plus efficace et sera donc retenu et envoyé à toute la base. 

 

4. Un expéditeur qui inspire confiance

Utilisez un nom d’expéditeur qui inspire confiance ou qui donne déjà quelques indications à votre lecteur par exemple : 

  • “Les nouvelles de BusyBiz” s’il s’agit d’une newsletter, 
  • L’équipe BusyBiz ou Fanny de BusyBiz s’il s’agit de courriels informatifs

En bref, ne laissez pas uniquement le nom de votre entreprise comme destinataire sans y ajouter d’informations complémentaires, cela ne donnerait pas assez d’éléments incitatifs aux clients et prospects. Il faut que votre base puisse identifier qui le contacte et pourquoi. 

 

5.Des éléments personnalisés 

Montrez à vos contacts que vous les connaissez : personnalisez votre ligne d’objet en insérant les prénoms, retrouvez les derniers produits que votre prospect a consulté pour lui remémorer ses recherches. Pour ce faire, assurez-vous de la qualité de la base de données. Il vaut mieux pas de personnalisation du tout que des éléments faussés comme par exemple, le nom qui s’affiche à la place du prénom. 

 

6. Un pre-header qui complète l’objet et qui donne des informations supplémentaires 

Le pre-header ne sert pas qu’à insérer votre phrase de visualisation en ligne, il peut aussi et surtout venir compléter l’objet de votre email. Un vrai point fort pour donner plus d’informations à vos destinataires afin de leur donner envie d’en lire plus et d’ouvrir.  

 

7. Une heure d’expédition adaptée

Les statistiques donnent une tendance générale en France. Toutefois, chaque secteur et chaque marché est différent : ce qui est vrai pour du BtoC diffère pour du BtoB et ce qui est vrai pour les télécommunications ne l’est pas forcément pour les assurances. 

Surveillez vos résultats et si vous constatez qu’ils sont meilleurs le mardi, continuez d’envoyer ce jour-ci et adaptez l’heure d’envoi de la même façon. 

 

8. Des contacts actifs et intéressés

Cela peut paraître bien simple, et pourtant, une base de donnée propre, bien maintenue et dont les prospects inactifs ont été retirés va permettre de maintenir un bon taux d’ouverture car vous ne gardez que les clients et prospects qui interagissent encore avec vous. 

Il est évident que les individus qui n’ont pas ouvert vos communications depuis 3 ans ne vont pas soudainement être intéressés. Aussi, ne ciblez pas ces lecteurs. Mieux vaut cibler moins de contacts mais de meilleure qualité que beaucoup et que vos communications soient un coup d’épée dans l’eau. 

 

9. Des communications régulières

Vos communications doivent être envoyées de manière régulière pour que vous ne soyez pas oublié par votre communauté. Si vous laissez trop de temps entre vos communications, il va falloir quelques envois avant que l’intérêt de votre cible soit le même qu’auparavant.

 

Avec ces quelques éléments, vous devriez pouvoir améliorer votre taux d’ouverture. Toutefois, si celui-ci est déjà élevé, ces astuces ne vont pas nécessairement l'augmenter mais simplement rendre la lecture de vos mails plus agréable.









Topics: Best Practices, good practices, conseils, emailing, tech, techtips, BusyBiz, outlook, agence

    Recevez nos derniers articles directement dans votre boîte mail !

    Nos derniers articles