Les 10 commandements du SEO

Posté par Clémence Huckel  le 03/09/19 10:55
Clémence Huckel
Retrouvez-moi sur

SEO-moteur-recherche-illustration

Photo by Anthony Martino on Unsplash

Un site web est la vitrine de votre entreprise sur le monde digital. Il doit vous représenter au mieux, et souvent, il servira de premier contact entre un prospect et vous. C’est votre premier commercial. L’objectif est alors d’attirer le plus de trafic possible sur votre site, en combinant des stratégies d’Inbound Marketing et en soignant votre référencement. Pourquoi soigner votre référencement ? Parce qu’il faut se rendre compte que plus de la moitié du trafic web est issu de recherches organiques, c’est-à-dire effectuées manuellement sur un moteur de recherche. Sur Google, qui détient 91% de part de marché, ce sont 3.3 milliards de requêtes qui sont faites chaque jour. Le principe est par conséquent d’être minutieux quant à votre référencement naturel (ou organique, ou SEO pour Search Engine Optimization), afin d’être le mieux placé lors de requêtes Google comprenant des mots-clés, et des demandes liées à votre offre. Et pour cela il suffit de suivre une série de « règles » que dictent les moteurs de recherche, c’est-à-dire de comprendre et de s’adapter à l’algorithme de référencement.

 

"Un seul chiffre résume d’ailleurs toute l’importance d’une bonne visibilité pour tous les entrepreneurs sans exception : presque 9 internautes sur 10 effectuent une recherche avant de commander une prestation ou faire un achat, que ce soit en boutique ou en ligne."

Source : https://www.seo.fr/informations/fondamentaux-referencement-naturel#mots-cles-requetes-vocalesa91c-d062

 

1)     Les mots clés 

Un bon référencement s’appuie en tout premier lieu sur une présence de mots-clés, afin de faire le lien entre votre site et la requête d’un utilisateur. Attention cependant à ne pas céder à la tentation d’en mettre trop, ce qu’on appelle le « keyword stuffing », lorsqu’on sature son texte de mots-clefs. La proportion à respecter serait de 2 à 3%.

 

2)     Les URLs

Les URLs de vos pages doivent être uniques et claires, c’est-à-dire qu’elles doivent être assez évocatrices pour que l’utilisateur puisse comprendre où il se trouve grâce à l’URL d’une page. Eviter les mots dits grammaticaux (les déterminants, les prépositions, les conjonctions), et préférez des mots pleins sémantiquement (noms, verbes, adjectifs, adverbes), notamment des mots-clés de la page. Par exemple : www.nomdusite.fr/analyse-seo-site

 

3)     Contenu suffisant 

Pour qu’une page soit indexée sur les moteurs de recherche, intégrée dans le « ranking » (classement), elle doit contenir à minima 300 mots. Préférez donc une page de 400 mots pour être reconnu.

 

4)     Méta description

La méta description représente la description de quelque chose. Par exemple, la description de votre page ou de votre site, qui va pouvoir aider les moteurs de recherche dans la proposition de résultats. Cette méta description, que vous rédigerez, sera visible sous le titre de votre page. Elle doit également être cohérente sémantiquement parlant avec votre site, et ne pas dépasser 160 caractères, espaces compris.

 

5)     Contenu unique : duplicate content

Le plagiat fait rage sur le Web, et Google n’apprécie pas. Le contenu de votre site doit être original et unique, non copié d’un autre site. Tout contenu dupliqué sera pénalisé au niveau de son référencement. Pour lutter contre ça, Google a inclus dans son algorithme un filtre (Google Panda) qui contrôle le contenu dupliqué, le contenu à faible valeur ajoutée ou le contenu généré automatiquement (content spinning).

 

6)     Le Netlinking

Une autre partie à contrôler de votre site concerne le netlinking, c’est-à-dire la gestion des liens dans le but d’améliorer la visibilité d’un site Internet. On contrôle alors les liens entrants (ou backlinks c’est-à-dire un lien sur un autre site qui renvoie vers votre site, ou un lien au sein d’une de vos pages qui renvoie vers une autre de vos pages) ainsi que des liens sortants (les liens qui renvoient vers un autre site). Ce netlinking est un critère très important pour le référencement SEO. Dans l’algorithme de Google pour le référencement, un filtre (Google Pingouin) se concentre sur les liens entrants afin de vérifier que les sites qui renvoient au votre sont légitimes et corrects. Par exemple, si les liens entrants proviennent de sites qui sont déjà pénalisés, pas du tout dans la même thématique, avec des contenus dupliqués, plagiés ou sans contenu, ils seront pénalisants pour le référencement de votre site.

 

7)     Organisation H1, H2, H3

Un autre critère relatif au SEO concerne l’organisation de vos pages, de vos contenus à travers une structure en HTML précise : le titre de votre page (le titre qui sera inscrit sur le moteur de recherche, dans la balise « title »), la métadescription, un gros titre (H1), des sous-titres (H2,  H3...) et des paragraphes.

Que ce soit pour le titre de la page (la balise title) ou les autres titres et sous-titres au sein de la page, il faut garder à l’esprit que le texte doit être optimisé, c’est-à-dire court (idéalement ne dépassant pas 70 caractères) mais fort sémantiquement, enrichi de mots-clés, qui vont représenter justement le contenu.

 

8)     Alt texte / balise alt sur l’image

Il est important d’aérer vos contenus, et d’y ajouter un petit peu de vie en les illustrant à l’aide de photos, d’illustrations, de graphiques, etc. N’oubliez pas d’accompagner ces illustrations d’une balise ALT, c’est-à-dire d’un texte alternatif qui permet de décrire l’image en utilisant les mots-clés pertinents. Cette balise est impérative pour deux raisons : la première concerne l’algorithme de Google pour le référencement ; les robots ne peuvent pas voir les images et sans balise de texte, ils sont incapables d’interpréter et de prendre en compte ces dernières. La seconde raison est relative aux visiteurs malvoyants et non-voyants qui ont besoin de texte pour décrire l’illustration.

9)     Aspect responsive

De nos jours, la navigation s’effectue sur de nombreux supports : ordinateurs, tablettes, téléphones, montres, télés, réfrigérateurs connectés, … Il est donc primordial que votre site soit responsive, c’est-à-dire adapté à tout type de format, notamment mobile. Depuis 2015, Google indexe à la fois la version « ordinateur » des sites web, et la version mobile.

10) Vitesse de chargement

Lorsqu’une page met plus de 3 secondes à charger, la moitié des visiteurs n’hésite pas à la quitter. L’algorithme de Google utilise ce critère pour le référencement, et c’est pourquoi il faut prendre garde à ne pas trop alourdir vos pages. Animations flash, photos trop lourdes, autant d’éléments qui peuvent ralentir l’affichage et le chargement de vos pages : à vous de les alléger si nécessaire.

 

Conclusion :

Votre site Internet est en ligne, et vos pages sont déjà indexées. Félicitations, mais attention, il ne faut pas confondre indexation et référencement. L’indexation correspond au fait que votre page est présente sur les moteurs de recherche. Le référencement correspond à la position de vos pages dans les résultats de recherche, on peut alors dire qu’on est bien référencé si nos pages apparaissent au début des résultats de recherche, ou mal référencé si elles apparaissent plus tard dans les résultats. Ce référencement est réalisé en fonction d’un algorithme créé par les moteurs de recherche. Considérant Google comme le moteur de recherche principal aujourd’hui, nous vous avons proposé 10 éléments à soigner afin d’améliorer votre référencement : à vous de jouer afin de booster le trafic sur votre site !

 

Topics: Inbound Marketing, Stratégie, tips, Marketing, good practices, référencement, seo, conseils

    Recevez nos derniers articles directement dans votre boîte mail !

    Nos derniers articles