Eviter le blacklisting, et se sortir d’une blacklist !

Posté par Clémence Huckel  le 15/10/19 11:13
Clémence Huckel
Retrouvez-moi sur

illustration_spam

Photo by Franck V. on Unsplash

Dans l’envoi d’emailing, il est important de rendre son email efficace et agréable, de vérifier un certain nombre de choses avant d’envoyer. Cependant, un mail beau, inventif et efficace ne sert à rien si votre cible ne le reçoit pas. Le taux de mails reçus dans la boite de réception de vos prospects par rapport aux mails que vous avez tenté d’envoyer est appelé taux de délivrabilité. Afin d‘avoir un bon taux d’ouverture ou de clics, il est donc impératif d’avoir en amont un bon taux de délivrabilité. Lorsque votre email n’arrive pas à la boite de réception de votre destinataire, on dit que l’email « rebondit », car il revient via un message d’erreur ou d’échec de réception : on appelle cela un Bounceback.

Si vos campagnes présentent un taux élevé de bounceback, où que vos mails sont souvent considérés comme des spams, il est possible que des utilisateurs se plaignent et que votre adresse IP, voire votre nom de domaine soit blacklisté, c’est-à-dire placé dans une liste noire, à éviter. Le fait d’être blacklisté peut être considéré comme un réel frein, car cela peut totalement ruiner votre taux de délivrabilité, et ainsi vous empêcher d’atteindre des clients ou des prospects intéressants.

 

Comprendre le phénomène de blacklisting:

Lorsqu’un serveur de messagerie électronique va recevoir un mail, il va vouloir le filtrer afin de savoir s’il s’agit d’un spam ou non. Pour cela, il va s’appuyer sur certaines formulations dans l’objet mais va également  regarder l’adresse de l'expéditeur. Pour savoir si l’expéditeur est un « spammeur », il va consulter une base de données comportant la liste des adresses blacklistées. On appelle ces bases de données des « blacklists », ou DNSBL (pour DNS blacklist, car ces listes sont consultées via des requêtes DNS). Il en existe plusieurs, et le principe est donc d’aller vérifier si votre IP ou votre nom de domaine n’apparaissent pas sur celles-ci.  Les plus connues sont :

-          Spamhaus

-          Barracuda Reputation Block List (ou BRBL) (registre d’adresse IP)

-          Invaluement

-          MXToolBox

-          MultiRBL

-          Spamcop

-          SURBL (liste de sites qui apparaissent dans des messages considérés comme SPAM

-          SORBS

-          DSBL

-          URIBL

 

Pourquoi avez-vous été blacklisté ?

Il y a différentes raisons pour lesquelles vos adresses ont été blacklistées. Voici les plus fréquentes :

-          Vous avez envoyé des emails à des adresses « spam traps » ou pièges à spam. Ces adresses sont des adresses qui sont utilisées uniquement par des organisme anti-spam, destinées à à piéger les spammeurs et à détecter les mauvais comportements dans l’emailing.

-          Des internautes se sont plaints de vos mails, par exemple en signalant vos mails comme spam. Si un fournisseur d’accès ou un fournisseur de messagerie comptabilise beaucoup de plaintes envers votre nom de domaine ou votre adresse IP, vous serez blacklisté.

 

Comment éviter d’être blacklisté ?

Voici quelques conseils pour éviter d’être blacklisté :

-          Avoir une adresse IP dédiée à votre entreprise uniquement. Si vous partagez votre adresse IP avec d’autres clients sur le routeur ou chez votre hébergeur, vous pouvez pâtir du mauvais comportement d’autres entreprises ou d’autres clients, et ainsi être blacklisté ou impacté sans rien faire de mal.

-          N’achetez pas de fichier de mails et supprimez vos adresses inactives. Acheter une base de données, est non seulement interdit (vous pouvez consulter notre article sur le RGPD), mais en plus c’est le meilleur moyen d’envoyer des mails à des spam traps, choses que vous voulez absolument éviter. De même qu’envoyer des mails à une adresse qui est depuis très longtemps inactive, va témoigner en premier d’une pauvre gestion de vos bases de données, mais également vous faire immédiatement cataloguer en tant que spam. 

-          Mettre en place de l’opt-in, voire du double opt-in, afin d’être sûr que vos prospects ont envie de recevoir vos communications, et ainsi ne signalent pas vos mails en tant que spam.

-          De la même manière, adaptez vos messages et ayez un comportement marketing respectueux et malin. Envoyer une foultitude de messages au même prospect peut être pénible. De la même manière qu’envoyer plusieurs fois une offre pour un produit à un client qui vient d’acheter ce même produit sera inutile, coûteux et agaçant pour le destinataire.

-          Gérer vos désinscrits ! Depuis le RGPD, il est obligatoire de proposer un lien de désinscription sur chacun de vos mails. À vous de mettre à jour votre base de données en supprimant les désinscrits afin de respecter leur choix et de ne plus les contacter.

 

Alors que faire si vous avez été blacklisté ?

Premièrement, n’oubliez pas d’être pro-actif ! N’attendez pas d’avoir un taux de délivrabilité en chute libre avant de réagir ! Il est important de vérifier régulièrement sur les différentes blacklists susnommées. Sur chacune de ces bases, vous pourrez ensuite suivre des instructions pour être supprimé de cette liste (en cherchant les « conditions de désinscription » ou « Delisting Procedure »).

Par exemple sur Spamhaus, pour être enlevé de la liste SBL, il faut contacter l’équipe SBL. Ils vont enverrons alors une liste détaillée des problèmes que vous avez. À vous de les résoudre, de leur répondre, et vous serez désinscrit de cette liste. 

 

En conclusion

N'attendez pas qu'il soit trop tard et soyez attentif, surveillez vos résultats de campagne régulièrement. Nous espérons que ces quelques conseils vous éclaireront et vous éviteront d'être blacklisté.

 

Topics: Email Marketing, good practices, conseils, emailing, tech, techtips, BusyBiz, spam

    Recevez nos derniers articles directement dans votre boîte mail !

    Nos derniers articles