Pour le reporting de données Google Analytics, utilisez Google Data Studio !

Posté par Jonathan Bengio  le 20/02/20 10:10

 

Data-studio-logo

Ces deux dernières semaines nous vous avons proposez des articles concernant Google Analytics, de sa configuration à la mise en place d'une stratégie de tracking. Cette semaine, nous vous proposons de voir comment préparer le reporting avec les données récoltées grâce à Google Analytics, à l'aide de tableau de bords décisionnels personnalisés sur Google Data Studio. 

Tableau décisionnel et reporting de données

Google Data Studio est un outil de création de tableaux de bord personnalisés à partir de sources multiples. L’objectif est d’agréger des sources de données variées à l’aide de connecteur pour éditer des tableaux de bords visuels.

Evidemment, Google Data Studio ouvre des horizons majeurs en termes de décisionnel.

Lorsqu’on entend parler de tableaux de bord décisionnels et autres projets de Business Intelligence, l’imaginaire collectif pointe du doigt un outil potentiellement complexe voire inaccessible. C’est la première bonne surprise de Google Data Studio (GDS) : de prime abord, l’outil semble simple comme les autres services Google 

datastudio1

L’interface de l’outil est ainsi très épurée avec la possibilité d’accéder aux rapports (ou tableaux de bord) et aux sources de données.

La principale difficulté sera de connecter ses sources de données. Pour des sources classiques comme Google Analytics ou d'autres outils qui possèdent déjà des connecteurs, rien de plus simple. Cependant, si votre données nécessitent un passage par un outil tiers comme un datawarehouse (entrepôt de données), il faudra retrousser vos manches ou faire appel à un spécialiste.

 

Les usages : du rapport marketing au tableau de bord commercial

Vous l’aurez deviné, les usages sont multiples et quasi illimités :

  • Rapport mensuel de visites et comportements sur votre site Web
  • Analyse SEO
  • Activité commerciale via un connecteur CRM
  • Activité marketing via un connecteur vers votre outils de MA
  • Tableau de bord d‘analyse financière
  • Activité des équipes (taux d’occupation, facturation)
  • Tableau de bord de la satisfaction clients
  • Récapitulatif d’engagement sur les réseaux sociaux
  • Analyse croisée de vos résultats
  • Analyse des ventes et rentabilité

 

Aucune limite donc aux usages sous réserve de disposer d’un accès aux données en entrées. Même les données les plus complexes pourront être intégrées via un entrepôt de données intermédiaire.

Ses forces

Si les usages sont multiples et variés, il convient de se poser la question de la qualité de l’outil. Comme souvent avec Google, l’outil se révèle qualitatif dans bien des domaines. Nous pouvons notamment relever les points forts suivants :

  • Simplicité de création des rapports
  • Multiplicité des connecteurs pour la récupération de données
  • L’outil est collaboratif et permet donc de partager des rapports et de les éditer en équipes
  • Le niveau de personnalisation permet un rendu professionnel
  • Les données sont calculées en temps réel (sous réserve que la donnée en entrées le soit)
  • Le rapport est configurable par l’utilisateur final (selon les filtres proposés comme nous le verrons dans le paragraphe suivant
  • Et pour finir, l’outil est gratuit, ce qui ne gâche rien



Comment procéder ?

La première étape consiste en la récupération et la structuration de vos données. Evidemment, vous aurez besoin des accès à vos données (comptes, identifiants, mots de passe, adresses).

Création des sources de données (Google Analytics, Google Ads, ...)

Dans Google Data Studio, cliquez sur “Créer” puis “Source de données”.

datastudio2

GDS vous propose alors la liste des connecteurs disponibles ainsi qu’un moteur de recherche. Sélectionnez le connecteur relatif à votre donnée en entrée.

datastudio3

En fonction du connecteur, vous accéder à un écran de configuration/autorisation. Dans notre exemple, nous sélectionnons le connecteur Google Analytics puis configurons l’accès au compte Analytics que nous souhaitons exploiter.

datastudio4

Configuration des données

Une fois le connecteur configuré, vous accédez à la liste des données disponibles. Ces données sont éditables, vous pouvez notamment :

  • Désactiver une données : celle-ci ne sera donc plus disponible dans vos tableaux de bord
  • Dupliquer une données
  • Changer le format de la donnée

datastudio5
datastudio6

Vous pouvez également ajouter des nouveaux champs calculés à partir des données existantes. Cela vous permettra notamment de construire plus facilement des indicateurs agrégés dans vos tableaux de bord.

datastudio7

Création du rapport

Une fois votre source de données créé et configurée, vous pouvez créer votre tableau de bord. Cliquez sur “Créer” puis “Rapport”. Dès la création de votre rapport vous sélectionner votre source de données dans la colonne de droite.

datastudio8

Gestion des pages

Un tableau de bord peut être construit sur une seule page ou sur différentes pages. Chaque page peut présenter des caractéristiques différentes, format, sources de données, filtrage, etc. Vous pouvez également fixer des éléments commun à toutes les pages (clic droit puis “Placer au niveau du rapport) de manière à centraliser leur gestion et éviter les copier/coller.

datastudio9

Gestion des composants

Une fois votre rapport créé et votre source de données associée, il ne vous reste plus qu’à ajouter des composants à votre rapport :

  • Composants statiques : images, textes, formes, etc.
  • Composants dynamiques de type tableau
  • Composants dynamiques graphiques : cartes, pie charts, barres, aires etc.
  • Composants de filtrage : dates, données

datastudio10

Multi-sources de données

Jusque là, nous avons abordé les tableaux de bord avec une seule source de données. Précisons donc qu’il est possible d’ajouter plusieurs sources de données à un même tableau de bord via le menu “Ressource” puis “Gérer les nouvelles sources de données” puis “Ajouter une source de données”.

 

Remarque : lorsque vous ajoutez un composant, vous sélectionnez une ou plusieurs données d’une même source. Si vous souhaitez exploiter différentes sources de données sur un même composant, il sera alors nécessaire :

  • Soit d’utiliser le data blending de GDS en croisant deux données via une clef (une date par exemple)
  • Soit d’utiliser une agrégation de données de type “entrepôt” comme BigQuery qui sera notamment très efficace pour les volumes importants de données.

 

Paramètres de filtrage

Vous pouvez intégrer des paramètres de filtrages à vos tableaux de bord. Ces paramètres pourront être exploités par les utilisateurs en mode lecture selon les valeurs autorisées. Vous pouvez par exemple intégrer des filtres comme :

  • Période de visualisation
  • Type de périphérique
  • Catégorie du site

Cela permet notamment de laisser de la liberté de visualisation à vos utilisateurs.

Styles

Evidemment, GDS propose des paramètres de styles aussi bien au niveau de votre rapport que de tous les composants (tailles, couleurs, contours, etc.).

datastudio11

Conclusion

Tout est dit, Google Data Studio est un outil à la prise en main rapide et offrant de multiples utilités. N’hésitez plus et créez votre premier rapport, mais avant de vous lancer, pensez à identifier les besoins de reporting que vous avez ! Un tableau de bord c’est bien, un tableau de bord utile, c’est mieux ;)

Topics: google, data, agence, analytics, tracking, rapport, reporting, google data studio, google analytics

    Recevez nos derniers articles directement dans votre boîte mail !

    Nos derniers articles